Pour une entrée facile sur le marché de l'emploi, avoir continué ses études après le baccalauréat ne suffit plus à présent.

Consulter nos articles
En effet, le rythme de recrutements, demeurant sans conteste en dessous de celui que l'on pouvait observer durant la période pré-crise, montre que le secteur du travail est extrêmement changeant. Il est néanmoins des domaines d'activité où les cadres échappent dorénavant à cette apathie. Ainsi, la banque-assurance, le conseil, les télécoms et l'informatique sont en pleine croissance, tandis que le transport-logistique ou la distribution demeurent des secteurs en baisse. C'est connu, plus on monte dans les niveaux de responsabilité au sein de l'entreprise, plus le turn-over des salariés augmente La mobilité est visible. tant au niveau géographique qu'au niveau professionnel Pour la plupart des cadres, déménager dans un nouveau département dans le but d'obtenir un poste plus attractif représente une situation entièrement envisageable.
On pourrait aisément penser qu'un salaire plus intéressant est la toute première raison amenant une personne à changer d'entreprise. Ce n'est pas nécessairement le cas. Certains ambitionnent de découvrir un secteur plus dynamique, d'autres ne supportent plus un manque de perspectives d'évolution dans leur société actuelle. Il ne suffit pas d'avoir l'ensemble des compétences demandées pour décrocher un poste convoité. Démontrer son envie d'évoluer est également essentiel.

Nos articles